Bridge Jeune

ET SI ON LEUR PROPOSAIT DU BRIDGE

Le bridge, sport cérébral peut être proposé comme activité à TOUS les élèves dès l’entrée au collège; le bridge peut contribuer à développer chez l’enfant toutes les capacités qui sont mises en œuvre dans l’enseignement traditionnel.

Une donne de bridge fait en effet appel :

*au sens de l’organisation : compter ses cartes, les classer (par couleur), les ranger, les organiser pour avoir en permanence une vue d’ensemble de son jeu.

*à l’observation: photographier son jeu (combien de cartes dans chaque couleur ? quelles cartes ?). L’évaluer (combien de points ? quelles plus-values ?).

*à l’attention : quelles informations reçues pendant la période de recherche du contrat et au début de la partie (entame, premières cartes jouées) ?

*à l’analyse : que m’apprennent les renseignements recueillis ? Quelle importance ont-ils ?

*à la synthèse : comment les agencer pour définir une stratégie ?

*à la prise de décision.

C’est à ce moment qu’intervient la phase essentielle que l’on retrouve (que l’on devrait retrouver !) dans toutes les phases de l’existence d’un individu l’élaboration d’un plan d’action ou en terme de bridge, d’un plan de jeu : apprendre à ne jamais démarrer une action sans en avoir défini les étapes, sans en avoir évaluer les risques, sans savoir où l’on veut aller ( objectifs) et par quel cheminement on veut y parvenir ( stratégie). Avec, bien sûr, les embûches (les adversaires sont là pour contrecarrer ce plan), les aléas (les probabilités de répartition),…

LE BRIDGE, C’EST L’ECOLE DE LA VIE

Marc Voisinet

  • BridgeMaroc -Erreur d'image
  • BridgeMaroc -Erreur d'image
  • BridgeMaroc -Erreur d'image
  • BridgeMaroc -Erreur d'image
  • BridgeMaroc -Erreur d'image
  • BridgeMaroc -Erreur d'image